Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la pensée russe

  • Conservation des trésors culturels de l'émigration russe

    Une fois n'est pas coutume, "La Pensée Russe", a publié une série d'articles d'un grand intérêt sur la conservation des trésors culturels de l'émigration russe.

    medium_Pens_rus_rada_007.jpg


    Ces articles (au total cinq pages du journal sur deux parutions) sont parus dans les numéros 2 (4633) et 3 (4634) 2007 sous la plume de Georges Koutcherenko, président de la "Société de conservation des trésors culturels russes"
    medium_Pens_rus_rada_005.jpg

    L'auteur résume les diverses approches de la conservation des archives, oeuvres d'art, enregistrements, films etc mais aussi des biens immobiliers de l'émigration russe. Conservation sur place, "retour" en Russie, fondations, universités et bibliothèques américaines, etc.
    Ces articles (parfois discutables), retracent les différentes initiatives qui ont vu le jour au cours du siècle (Archives de Prague, Fonds Bakhmeteff, Stanford, initiatives françaises etc, pour terminer sur la "Maison de l'émigration russe de Moscou à la Taganka et la création de l'ACAER.
    A lire et à conserver

  • Premier numéro de "La Pensée Russe"

    Premier numéro de l'hebdomadaire "La Pensée Russe" (19 avril 1947 - 2 mars 2006).
    Hebdomadaire incontournable de la diaspora russe en France.


    medium_penseez_russe_006.jpg


    Numéro 1 de cet hebdomadaire paru pour Pâques le 19 avril 1947. Rédacteur en chef Vladimir Lazarevski. L'article de "une" est signé d'Ivan Chmelev.
    La "Pensée Russe" était le principal hebdomadaire en langue russe de l'après-guerre. Les grands noms de l'émigration politique et littéraire ont publié dans ses colonnes. (Chmelev, Bounine, Berberova, etc..).
    Deux femmes à forte personnalité l'ont conduit pendant des années -Zinaida Schakhovskoi et Irina Alberti. Durant toutes ces années le journal a défendu les valeurs de la démocratie, de la tolérance, du dialogue. Le journal fut un appui très précieux au mouvement dissident qui luttait en URSS en faveur des droits de l'homme et de la liberté de conscience.

    Pour tous les lecteurs il était également une source d'informations inépuisable. Les associations y annonçaient leurs manifestations, les écoles russes; leurs arbres de Noël.
    La page consacrée aux paroisses orthodoxes annonçait les fêtes, les décès et les "panikhides", l'horaire des offices.
    Les annonces de recherche, ont longtemps permit aux "D.P" ou réfugiés d'après-guerre à retrouver des amis ou des proches.
    La "Pensée Russe" continue de paraitre aujourd'hui encore mais n'a quasiment plus aucun rapport avec l'ancien hebdomadaire ( mis à part le nom et le graphisme de "une"). Selon son rédacteur en chef, dans un édito du 2 mars 2006, il est écrit "Nous ne nous percevons plus comme une publication russe de Paris, mais comme un organe de presse européen, comme un journal russe occidental".
    Dont acte.



    Voir photo plus grande sur Bibliophilie russe

  • Photo inédite de Vladimir Alloy

    medium_alloy_002.jpg

    Photo inédite de Vladimir Alloy (1945-2001) prise en 1977.

    Vladimir Efimovitch Alloy, né le 7 juin à Leningrad a émigré pour Rome en 1975.
    V. Alloy a travaillé 6 ans aux éditions YMCA-PRESS, puis a dirigé les éditions "Presse Libre" auprès du journal "La Pensée Russe"
    En Russie il a préparé l'almanach "Diaspora" consacré entièrement à l'émigration russe.

  • Soirée poésie de Natalia Gorbanevskaya

    Natalia Gorbanevskaya lira les poèmes de son nouveau livre "Tchainaia roza" ( La rose couleur thé), le vendredi 27 octobre 2006 à 19 heures à la librairie "La maison du livre russe", 42 rue de Saintonge, 75003 Paris.
    Métro : République ou Filles du Calvaire. Tél : 01 42 71 44 91.medium_Gorbanevskaya_2_007.jpg


    Natalia Gorbanevskaya est née en 1936 à Moscou. Elle est une des figures majeures du mouvement dissident russe.
    Elle fut l'une des participantes du meeting de protestation contre l'invasion soviétique de la Tchécoslovaquie, sur la Place Rouge en 1968.
    Elle vit depuis 1976 à Paris, où elle collabora à la revue "Continent" au journal hebdomadaire en langue russe "La Pensée Russe"
    Elle a déjà publié de nombreux recueils de poésies en occident et depuis les années 90 en Russie.medium_Gorbanevskaya_2_001.jpg