Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ymca-press

  • YMCA-PRESS : Un site remanié

    Ed réunis chaliap 005.jpg

    Un nouveau site entièrement remanié de la célèbre librairie russe de Paris "Les Editeurs Réunis", siège des éditions YMCA-PRESS.

    http://www.editeurs-reunis.fr/

    Implantée au cœur du quartier latin à Paris depuis un demi-siècle, la librairie Les Editeurs Réunis propose un vaste choix de livres neufs et d’occasion en russe et en français.

    interieur                                    

    LA LIBRAIRIE EST OUVERTE : le lundi – de 14 h à 18 h 30; du mardi au samedi – de 10 h à 18 h 30
    1533538432.jpg

    "Vous y trouverez les grands auteurs de la littérature russe classique et moderne, des livres sur l’histoire et la civilisation russe, sur la pensée philosophique  et la théologie orthodoxe, ainsi que des manuels,  des dictionnaires et des guides pour vos voyages.

    Nous proposons également des DVD de films russes ainsi que des documentaires, des Cd audios…Nous exposons aussi des icônes d’iconographes contemporains.

     

    La librairie diffuse les livres des éditions YMCA-Press, maison d’édition fondée en 1921 et qui a publié les grands auteurs de l’émigration russe ainsi que  les écrivains interdits  en Russie soviétique, et notamment en exclusivité mondiale « L’Archipel du Goulag »  de  Soljénitsyne et sa grande épopée sur la révolution russe « La Roue rouge».


    La librairie Les Editeurs Réunis se veut aussi être un centre culturel : elle organise une fois par mois dans  ses locaux, des conférences sur la civilisation russe. (voir rubrique Actualité)

    Des cours de russe sont également proposés trois fois par semaine."

     

     "Les Editeurs Réunis" - 11, rue de la Montagne Sainte Geneviève 75005 Paris,

     Métro : Maubert Mutualité.

    E-mail : ed.reunis(at)wanadoo.fr

    Téléphone : 01 43 54 74 46

    LA LIBRAIRIE EST OUVERTE : le lundi – de 14 h à 18 h 30; du mardi au samedi – de 10 h à 18 h 30


  • LE GRAND EXODE RUSSE - EUROPE 1917-1939 - édition YMCA-PRESS, 2009

    korliakov 002.JPG

     

    LE GRAND EXODE RUSSE - EUROPE 1917-1939 - édition YMCA-PRESS, 2009

    Parution du Grand Exode Russe d’Andreï Korliakov aux éditions YMCA-PRESS

    Album en noir et blanc consacré à la dispersion russe (plus de 1600 photos inédites)

    Textes en français et en russe.

    РУССКАЯ ЭМИГРАЦИЯ В ФОТОГРАФИЯХ

    1600 photographies – pour la plupart inédites – du grand exode russe à travers Constantinople et Gallipoli, Lemnos et Salonique, Chypre et Malte, Bulgarie et Yougoslavie, Albanie et Tchécoslovaquie, Pologne et Roumanie, Finlande et Estonie, Lettonie et Lituanie, Angleterre et Norvège, Danemark et Allemagne, Belgique et Luxembourg, France et Suisse, Italie, Monaco et Espagne dans la série l’Emigration russe en photos, 1917-1947.

    Partout se formèrent des colonies russes – des Russies en miniature. Partout l’on pouvait voir des enseignes russes aux devantures des magasins et des ateliers, des fabriques et des usines, des salons de coiffure et des imprimeries. Des églises orthodoxes, des écoles, des associations, des lieux de réunion, des restaurants, des cabarets, et, partout, le flash du magnésium ou le simple clic-clac du mécanisme d’un appareil d’amateur. Tout cela finirait bientôt, et l’on aurait des souvenirs à évoquer.

    Mais ce n’est qu’un début. Bientôt paraîtra la deuxième partie du Grand Exode Russe, celle qui concerne le Japon, la Chine, les Philippines, l’Australie, l’Inde, l’Afrique, l’Amérique du Sud et du Nord et d’autres coins du monde qui ont accueilli les émigrés russes.

    "Qui aurait pu penser que les photographies de famille deviendraient pour de longues années des émigrées avec ceux qu’elles représentaient ?

    Tous ceux qui quittaient la Russie, sans exception, ont essayé de conserver ce qu’ils avaient de plus cher et de plus intime : les photographies de leur famille et de leurs proches. Le commandant de l’Armée blanche, le baron Wrangel, s’était donné beaucoup de mal en quittant Sébastopol pour emporter avec lui des photographies et des documents d’archives. Mais, le 15 octobre 1921, en rade de Constantinople, l’Adria, un navire italien, heurta à pleine vitesse le yacht Lukull qui coula en deux minutes et s’enfonça à une profondeur de 16,5 sagènes. On ne put sauver qu’une moitié des papiers d’un grand intérêt, des icônes serties de pierres précieuses, des photographies éparses et d’autres objets personnels. Le reste disparut.

    Une partie de l’armée se réfugia à Gallipoli, l’autre à Lemnos. L’escadre se dirigea vers Bizerte. Dès les premiers jours de vie en territoire étranger, on assiste à la création de laboratoires photographiques. À Gallipoli, c’est le lieutenant Paul Kritski qui dirigeait un laboratoire de ce type.

    L’idée était simple : l’exil ne durerait pas longtemps, on serait bientôt de retour en Russie et, alors, dans le cercle des proches et des amis, on aurait des souvenirs à évoquer en revoyant ces photographies.

    Aussi les tirages se font-ils sous la forme de cartes postales à envoyer par la poste, ou même de petits blocs de photographies intitulés L’Armée russe à Gallipoli.

    Le baron Wrangel dispose d’un exemplaire de chaque cliché où sont fixés les moments de la vie quotidienne des troupes en exil : les baraquements des soldats, les exercices de tir, l’entraînement sportif, la pose de la première pierre et la consécration d’un monument dédié aux victimes et aux prisonniers de la guerre russo-turque et de la guerre civile, les longues files de soldats russes portant des briques pour l’édification du monument, les enfants des militaires pendant leurs jeux, la chapelle de campagne, les taudis dans lesquels certains des combattants devaient vivre, la lecture du journal mural et même une vue d’un mur décoré avec le motif du Kremlin de Moscou, afin que personne n’oublie la patrie à laquelle on avait été arraché....."

    Andreï Korliakov

    EN VENTE DES 29 SEPTEMBRE 2009 AU PRIX DE 80 EUROS

    CHEZ L'AUTEUR (AU 16 RUE FREMICOURT, 75015, PARIS)

    TEL : 0610390435.

    Mail : korliakov@emigrationrusse.com

     

    A voir absolument ici le site d'Andreï Korliakov

    Les bibliothèques peuvent s’adresser directement à l’auteur pour passer commande de l’ouvrage.

  • Rencontre avec Alexeï Varlamov


    3a739213965fe69afae9d1b8acdd7672.jpg

    Rencontre avec Alexeï Varlamov, lauréat du prix Sojénitsyne 2006.

    Lundi 14 janvier 2008 à 18h 30 à la librairie "Les Editeurs Réunis" 11, rue de la Montagne Sainte Geneviève
    75005 Paris
    Métro Maubert-Mutualité (ligne 10)

    A lire ici un éloge de la librairie par Carla Van der Rohe.


    Alexeï Varlamov
    Prosateur et linguiste, il vit à Moscou.
    ec28999eea3946b1351d4ec945e4b4fb.jpg


    Né à Moscou en 1963, il termine ses études à la faculté philologique de l’Université de Moscou (1985). Il est docteur ès-Lettres et professeur à la faculté philologique de l’Université Lomonossov de Moscou, maître de conférence à l’Institut de littérature Gorky. Il donne des conférences sur les écrçivains du siècle d’argent et prépare les étudiants étrangers à l’examen de doctorat de langue russe. Il participe au programme international des écrivains aux Etats-Unis (1997), donne des conférences dans les universités américaines (Stanford, Yale, New-York). Il a été writer-in-residence auprès de l’Université d’Iowa (1998), il a présenté la Russie le projet international «Expresse de littérature Europe-2000».

    Son premier ouvrage fut un récit «Cafards», publié dans la revue «Oktiabr» (1987). Le premier livre «Maison à Ostogié» a paru en 1990. Mais c’est grâce au roman «Dupe» (1995) et à la nouvelle «Naissance» (1995) que l’auteur est devenu connu de grand public. Il publie sa prose dans les revues «Znamia», «Novyï mir», «Moskva», «Oktiabr», «Grani», «Literatournaïa outcheba», «Roman-gazeta», «Pod’em». Varlamov a écrit une série d'articles de littérature et de publiciste. Le domaine des recherches de A.Varlamov sont les écrivains du siècle d’Argent. Il travaille munitieusement à l'aide de journaux, de lettres et d'archives. Le fruit de ces recherches sont des livres biographiques sur Alexandre Grin, Mikchaïl Prichvin ou Alexeï Tolstoï.

    Les œuvres de A.Varlamov sont traduites en chinois. Dans la maison d’édition espagnole "Асоntilado" va paraître la nouvelle «Naissance».

    Il est un membre de l’Association des écrivains russes (1993). Il a été un membre du conseil de «Litteratournaïa gazeta» (jusqu’à 1997), membre du conseil de rédaction de l’hebdomadaire «Nakanouné» (1995). Il est également membre du conseil de rédaction des revues «Oktiabr» et «Roman-gazeta» (1998).

    Il a obtenu des prix du club littéraire de Leipzig «Lege Artis» (1995), «Antibooker» (1995), de la revue «Oktiabr» (1995, 1997), du journal «Moskovskiï geleznodorognik» (1997), de la maison d’édition «Roman-gazeta» (1998), de la bourse du Fond de la Littérature de Moscou (1999), des prix d’Alexandre Soljenitsyne (2006), de la maison d’édition «Molodaïa gvardia» (2006).

    Livres :
    Maison à Ostogié. Moscou, Molodaïa gvardia, 1990
    Bonjour, prince! Nouvelles et récits. Moscou, Slovo, 1993
    Nuit des film slaves. Moscou, Chroniker, 2001
    Arche noyé. Naissance. Dupe. Moscou, Molodaïa gvardia, 2002
    Dupe. Roman. Moscou, Roman-gazeta, 2003
    Prichvin. Moscou, Molodaïa gvardia, 2003
    Alexandre Grin. Moscou, Molodaïa gvardia, 2005
    11 septembre. Saint-Pétersbourg, 2005
    A.N.Tolstoï. Moscou, Molodaïa gvardia, 2006
    Grigoriï Raspoutine. Moscou, Molodaïa gvardia, 2007
    Tous les gens savent nager. Roman-gazeta, 2007

    Sources

  • Rencontre avec Victor Moskvine

    Recontre organisée par les éditions YMCA-PRESS, le magasin "Les Editeurs Réunis" et le "Messager de l'ACER"

    Avec VICTOR ALEXANDROVITCH MOSKVINE, directeur de la bibliothèque - Fonds de l'émigration russe, et des éditions "La Voie Russe" (Russkij Put') à Moscou

    medium_Ed_reunis_chaliap_004.jpg


    Au programme :

    -conférence de Victor Moskvine sur la création et les activités de la bibliothèque et des éditions "La Voie Russe"

    - Film du studio de cinéma créé sous l'égide de la bibliothèque.

    La rencontre aura lieu le

    MERCREDI 10 JANVIER 2007 A 18.30

    11, rue de la Montagne Sainte Geneviève, Paris 5, tel 01 43 54 74 46

    Métro Maubert-Mutualité


    medium_Ed_reunis_chaliap_006.jpg

  • Soirée consacrée au Père Basile Zenkovski

    medium_zenkovski_013.jpg

    Le éditions YMCA-PRESS vous invitent à une soirée consacrée au Père Basile Zenkovski (1881-1962) à l'occasion du 125 ème anniversaire de sa naissance.
    Père Basile Zenkovski, pédagogue, philosophe, pasteur.

    Exposé de Nina RAUSCH

    medium_zenkovski_014.2.jpg


    Le lundi 18 décembre 2006 à 18h 30

    Librairie "Les Editeurs Réunis" 11, rue de la Montagne Sainte Geneviève, 75015 Paris.
    Métro Maubert Mutualité

  • Le sac des EDITEURS REUNIS!

    L'immuable sac plastique de la librairie russe de Paris "Les Editeurs réunis". Librairie des éditions YMCA-PRESS.

    medium_Sac_YMCA_002.jpg


    Le sac est resté inchangé depuis les années 70. Seule concession à la modernité; l'ajout d'une adresse e-mail! Pendant toute l'époque soviétique, la librairie des "Editeurs Réunis" était celle de l'émigration russe à Paris par opposition à la librairie du Globe, située rue de Buci dans le quartier de l'Odéon, qui était considérée comme une vitrine de l'ambassade d'URSS.
    Les rares touristes soviétiques qui osaient s'aventurer dans la librairie pour découvrir les ouvrages interdits dans leur pays, évitaient d'arborer ce sac dans la rue par peur des agents de l'ambassade soviétique.